Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

NVIDIA et Microsoft annoncent une solution infonuagique pour le calcul de haute performance
Et l'entraînement de réseaux neuronaux profonds, les instances NDv2 proposent huit NVIDIA V100

Le , par dourouc05

7PARTAGES

7  0 
Au cours de la conférence Super Computing 2019, NVIDIA et Microsoft ont annoncé leur collaboration dans la solution infonuagique de Microsoft, Azure, pour proposer une offre orientée calcul de haute performance. Les instances proposées, nommées NDv2, disposent toutes de cartes graphiques NVIDIA V100, particulièrement bien prévues pour l'entraînement de réseaux neuronaux profonds.

Le déploiement dans les centres informatiques de Microsoft présente une taille assez importante : on compte pas moins de huit cents cartes graphiques disponibles, sur des machines toutes reliées par un réseau Mellanox InfiniBand (huit cartes par machine). L'objectif est de faciliter l'accès à la puissance de calcul nécessaire pour les applications actuelles en calcul de haute performance et en apprentissage automatique à base de réseaux neuronaux : d'habitude, l'investissement nécessaire pour ce genre d'équipement dépasse le budget de bon nombre d'entreprises. Une infrastructure infonuagique peut représenter un moyen de se lancer avec moins de moyens financiers.

Cette solution est prévue pour surtout des applications d'entraînement de réseaux neuronaux. Lors de leurs tests, NVIDIA et Microsoft sont montés jusque soixante-quatre instances NDv2 pour un modèle BERT, dont l'entraînement a été terminé en trois heures. L'autre grand scénario d'utilisation prévu est le calcul scientifique, avec des logiciels comme LAMMPS (dynamique moléculaire) : on peut monter à des centaines d'instances avec une mise à l'échelle linéaire.

Voir l'offre préliminaire, avec un coût de vingt-deux dollars de l'heure d'utilisation.

Source : NVIDIA.

Et vous ?
Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !