Les fonctionnalités de Julia 1.0 seront arrêtées le 15 décembre
La version finale devrait arriver en février

Le , par dourouc05, Responsable Qt
Julia est un langage de programmation de haut niveau, dynamique, mais orienté applications de haute performance (surtout pour le calcul scientifique). Malgré son jeune âge (il est apparu pour la première fois au grand public en 2012), il a déjà réussi à fédérer une certaine communauté (on estime à 250 000 son nombre d’utilisateurs en 2017).

Il s’apprête à voir sa première version finale, numérotée 1.0, après de longues années de développement. Toutes les fonctionnalités ne sont pas encore implémentées, mais cela ne devrait tarder : plus aucune ne sera acceptée dès le 15 décembre. À cette date, la première préversion Alpha de la 0.7 sera disponible, six mois après la 0.6. Julia 0.7 et 1.0 devraient être disponibles dans deux mois, si tout va bien.

Bon nombre d’évolutions attendues font leur apparition, comme la macro @isdefined pour déterminer si une variable locale existe ou encore un conteneur de type dictionnaire pour les arguments passés par nom à une fonction (en réalité, des tuples nommés, une autre nouveauté). Les valeurs manquantes, très utilisées en science des données, font leur apparition au sein même du langage (auparavant, elles l’étaient dans les paquets qui en avaient besoin). La macro @nospecialize est utilisée pour indiquer que le compilateur ne peut pas spécialiser une fonction sur le type d’un argument.

Certaines constructions peu lisibles ne sont plus acceptées dans le langage : 1.+2 pouvait être compris comme la somme d’un nombre à virgule flottante (1.) et d’un réel (2) ou bien comme la somme élément par élément entre listes (d’un côté, 1, de l’autre, 2 : 1 .+ 2) ; la juxtaposition de nombres en notation binaire, octale et hexadécimale ne pouvait être qu’illisible (0xapi était compris comme 0xa * pi). La bibliothèque standard a été considérablement allégée, en suivant un mouvement lancé depuis belle lurette : les fonctionnalités moins souvent utilisées (ou qui mériteraient d’être mises à jour plus souvent que le compilateur) ont été déplacées dans des paquets.

La sortie de la version 1.0 se fera en deux temps : tout d’abord, la version 0.7, qui aura exactement les mêmes fonctionnalités, mais avec des avertissements pour ceux qui utiliseraient d’anciennes syntaxes maintenant déconseillées ou supprimées ; très rapidement après, la 1.0, expurgée de ces messages. Ainsi, il sera conseillé de migrer son code vers la version 0.7 pour profiter des messages d’avertissement plus nombreux ; ensuite, le passage à la 1.0 se fera instantanément. Pour les nouveaux, par contre, seule la version 1.0 sera mise en avant.

Toutes les fonctionnalités souhaitées pour Julia 1.0 ne sont pas encore implémentées, toutefois. Si les développeurs ont le temps, tout ce qui sera possible sera implémenté d’ici au 15 décembre, pour laisser le temps aux tests avant la version finale. Les autres fonctionnalités seront ajoutées lors du cycle de vie de Julia 1.x, quitte à laisser des syntaxes indésirables acceptées : elles ne seront supprimées que lors du passage à Julia 2.0.

Voir aussi : la liste des changements apportés jusqu’à présent à Julia 0.7.0.

Source : 1.0 Feature Freeze Dec 15th.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Responsable bénévole de la rubrique HPC : Thibaut Cuvelier -